REGALIM CONSEIL propose un accompagnement 

sur mesure pour vous informer sur la réglementation alimentaire et vous aider à l’appliquer.

 

DOMAINES D'INTERVENTION 

Conseil réglementation alimentaire verification etiquettes controle etiquetage

 

APPLICATION

DE LA RÉGLEMENTATION

A distance ou sur site, nous sommes à vos côtés pour vous aider à appliquer la réglementation alimentaire et répondre à toutes vos questions.

 

VEILLE RÉGLEMENTAIRE

PERSONNALISÉE 

Nous sélectionnons les informations pertinentes pour votre activité et vous les communiquons sous la forme qui vous convient.

veille réglementaire agro alimentaire informations alimentaires
formation en agro-alimentaire formation reglementation

 

FORMATIONS

Nous nous adaptons à vos besoins pour vous proposer des formations sur mesure, en inter-entreprises ou en intra-entreprise

 

A PROPOS DE REGALIM CONSEIL

Regalim conseil marie pierre ospital ingenieur agroalimentaire consultant reglementation alimentaire

Ingénieure diplômée de l'Ecole Nationale Supérieure d'Agronomie de Toulouse, Marie-Pierre OSPITAL a acquis une longue expérience dans l’industrie agro-alimentaire.

Elle a été responsable des Affaires Réglementaires pendant près de 20 ans, après une première expérience en recherche et développement pour des produits de nutrition spécialisée. Elle dispose ainsi d’une double expertise technique et réglementaire.

Depuis 2009 elle a développé sa propre activité de conseil et de formation pour accompagner les TPE, PME et grands groupes de l’agro-alimentaire sur la réglementation.

 

INGÉNIEURE AGRO-ALIMENTAIRE

 

INGÉNIEURE AGRO-ALIMENTAIRE

 

A PROPOS DE RÉGALIM

 

A PROPOS DE RÉGALIM

 

REGALIM CONSEIL EN PARLE

bandeau-incinerateur_2x.jpg
Un durcissement des exigences pour les dioxines

Des limites en dioxines et en PCB de type dioxine, contaminants environnementaux qui s’accumulent principalement dans les tissus adipeux des animaux, sont fixées pour certains produits d’origine animale depuis de nombreuses années par le Règlement (CE) n°1881/2006.

Le Règlement (UE) 2022/2002 du 21 octobre 2022 a renforcé les exigences sur ces contaminants en ajoutant des limites pour des denrées alimentaires non encadrées jusqu’à présent (certaines viandes et foies, des œufs et ovoproduits, la chair musculaire de l’abdomen des crabes et des crustacés de type crabe).

Il a par ailleurs abaissé les limites qui existaient déjà pour le lait cru et les produits laitiers, y compris pour la matière grasse butyrique.

Ce texte s’applique au 1er janvier 2023, avec des mesures transitoires pour écouler les denrées alimentaires mises sur le marché avant cette date.